Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Non à l'autoroute

Population prise en otage à cause des péages!

11 Avril 2014 , Rédigé par non à l'autoroute

POLITIQUE | Landes: Henri Emmanuelli n'inaugurera pas l'autoroute A 63

09/04/2014 | Promesse non tenue par l'Etat et péages élevés : Henri Emmanuelli a fait part de son absence volontaire lors de l'inauguration de l'Autoroute des Landes (A63) prévue ce 10 avril

Achevée dans ses derniers aménagements en novembre dernier, l'autoroute A63 qui relie Bordeaux à Bayonne, et plus particulièrement son tronçon central, ex RN 10 reliant Belin-Beliet à Saint-Geours-de-Maremne, sera inaugurée ce jeudi 10 avril à Saugnac-et-Muret. Une inauguration qui intervient presque un an jour pour jour après la mise en fonctionnement des deux nouvelles barrières de péages (Saugnac-et-Muret et Castets) de cette autoroute gérée en concession par la Société Atlandes, filiale du groupe Bouygues. Une gestion privée aux tarifs élevés contre laquelle Henri Emmanuelli, Président du Conseil général des Landes continue de s'insurger, et en raison de laquelle il a fait savoir qu'il ne participerait pas à la cérémonie.

Le 25 avril 2013, les péages flambant neufs de Saugnacq-et-Muret et de Castets, entraient en fonctionnement alors même que, sur le tronçon landais de l'A63 qu'ils encadrent au nord et au sud, les travaux d'aménagement n'étaient pas terminés. Une décision de la société concessionnaire qui n'avait pas été sans causer quelques réactions pour les habitués de l'ancienne RN10. Autres conséquences de ces péages: le report de la circulation et notamment de nombreux poids lourds sur les routes départementales voisines, préférant ajouter une dizaine de kilomètres à leur parcours plutôt que de se soumettre aux tarifs autoroutiers. Afin de limiter le danger de cette circulation parallèle, des mesures d'interdiction de circulation des poids lourds sur les routes départementales ont d'ailleurs été prises par les autorités à l'automne.

"Promesse initiale non tenue"Ce sont de nouveaux ces péages et la gestion privée de l'autoroute par un concessionnaire qui font encore parler d'eux aujourd'hui à travers le refus d'Henri Emmanuelli d'assister aux cérémonies d'inauguration de cette autoroute des Landes. Dans un communiqué qui rappelle les différents revirements quant aux choix de gestion de cet axe autoroutier et souligne la promesse initiale non tenue de l'Etat, de prendre à sa charge la mise aux normes autoroutières de la RN10 sans recours à une concession. Dans cette hypothèse le Gouvernement Jospin de l'époque s'était engagé à mettre en place le financement des travaux «par un péage élevé pour les camions mais neutre pour les automobilistes et particulièrement les riverains landais», souligne le Président du Conseil général. Mais, choisissant de flécher les crédits d'Etat sur d'autres axes, notamment Bordeaux-Arcachon, le gouvernement Raffarin est revenu sur la décision première. Une nouvelle orientation concrétisée en 2011 par la signature de la nouvelle concession avec la société Atlandes.
Suite à cette signature, Henri Emmanuelli rappelle qu'il avait demandé que « l’ensemble des Landais puissent au moins être exonérés de péage ». Or, pour le Président du Département des Landes, le constat est là: « le positionnement des barrières, tant au Nord qu’au Sud, ainsi que les tarifs particulièrement élevés soulèvent, à juste titre, beaucoup de mécontentements ». Mécontentement qu'il rejoint en n'assistant pas ce jeudi à la cérémonie d'inauguration.

Population prise en otage à cause des péages!

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article