Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Non à l'autoroute

COMMUNIQUE DE L'ASSOCIATION

7 Mars 2014 , Rédigé par non à l'autoroute

COMITE DE DEFENSE DES HABITANTS

MENACES PAR LE PROJET AUTOROUTIER DE LIAISON A28-A13 A L’EST DE ROUEN

UNION – SOLIDARITE - CONCERTATION

Léry, Haute-Normandie

06 Mars 2014

Communiqué de l’association « Non à l’autoroute ! »

L'association « Non à l'autoroute ! » organise un débat le Mercredi 12 mars prochain à 20h30 (à Val-de-Reuil - école de musique - 5 voie de la Palestre) afin de démontrer l'inutilité du projet de liaison A28/A13 (contournement Est de Rouen).

Nous dénonçons ce projet inutile, destructeur de l’environnement et coûteux depuis longtemps en proposant des alternatives évidentes.

La solution aux difficultés de circulation vers Rouen se trouve dans un transport en commun attractif, correspondant aux besoins des usagers (liaison de bus, meilleur cadencement des trains). C'est le trafic interne à Rouen qui devient impossible en raison de l'augmentation du nombre de véhicules, seulement 2% des camions qui circulent dans Rouen sont de passage. Nous avons là, la preuve que le fret vers le port de Rouen devrait s'effectuer en majorité par le rail et le fleuve.

Après avoir augmenté le prix du train, aujourd'hui encore, l'Etat annonce la suppression de projets de transport en commun. En Normandie, 2 projets de transports en commun hauts-normands seraient suspendus : le projet Arc Nord Sud de la CREA à Rouen et l’axe TCSP à Evreux. Cependant, il n'hésite pas devant la dépense de plus d'un milliard d'euros pour un projet autoroutier comme le contournement Est de Rouen. Depuis plus de quarante ans, aucune étude sérieuse sur le développement du transport en commun n'a été envisagée en Normandie. Toutes les volontés politiques s'activent au contraire vers un développement autoroutier.

Avec les accords de Grenelle en matière de protection de l'environnement, la protection de la santé des hommes et l'engagement de la France à réduire l'émission des gaz à effet de serre, il est plus qu'alarmant de constater que des projets de ce genre (vieux de plus de 40 ans) voient encore le jour aux dépens du développement du transport en commun.

Il existe déjà une autoroute A13 pour rejoindre Rouen ainsi qu'un réseau de routes secondaires. L'autoroute A13 ne remplit pas toute sa fonction de régulation du trafic puisque les usagers quittent cette dernière à Criquebeuf-sur-Seine (sortie 20) afin d'éviter le péage d'Incarville, créant des ralentissements extrêmement dangereux avec des véhicules en attente de quitter l'autoroute sur la bande d'arrêt d'urgence. La suppression du péage apparaît comme une réelle solution pour une régulation réfléchie du trafic en transformant l'A13 en autoroute périurbaine.

Cette autoroute A28/A13 saccagera irréversiblement le paysage et détériorera irrémédiablement la qualité de vie des habitants de la vallée Seine-Eure. Elle connaîtra le phénomène -déjà constaté quotidiennement sur l’A13- d’évitement des péages par les poids-lourds du fait du coût élevé des péages prévus. Le corollaire de cet évitement sera la saturation et la dangerosité accrue des réseaux routiers secondaires entre l’Eure et Rouen du fait de l’utilisation accrue par les poids-lourds. La création de cette nouvelle liaison autoroutière à péage ne règlera donc en rien les difficultés de circulation vers Rouen mais les accentuera au contraire de manière alarmante tout en détruisant la vallée! »

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article